Le Blog de l'Empreinte de Cabal
Attention cela ne veut pas dire, heureusement, qu'un bouledogue français développera forcément ces pathologie mais qu'il présente des faiblesses sur les points qui vont suivre. Cela ne peut que pousser à se diriger vers des éleveurs qui sélectionnent réellement leurs chiens du point de vue de la santé.

Pathologies "spécifiques" aux bouledogues français
Le voile du palais c'est la partie charnue du palais, il peut arriver que le palais présente une taille au dessus de la normale ce qui finit par obstruer le pharynx quand le chien inspire.
Certains praticiens sont alarmistes et opèrent sans qu'il n'y ait vraiment la nécessité (le bouledogue étant une race tout de même particulière et certains vétérinaires ne le connaissent pas forcément bien).
Les symptômes pour envisager une opération sont : mousse au niveau des narines, respiration sifflante au moindre effort, essoufflement même à la marche, éventuellement bleuissement des muqueuses, souvent à la limite du vomissement comme si quelque chose le gênait dans la gorge, vomissement régulier de mousse blanche...
C'est aujourd'hui une opération plus courante qui présente peu de risque quand c'est fait par quelqu'un qui connait bien les faces plates et les résultats sont très impressionnant pour le chien dans sa vie de tous les jours.

Pathologies "spécifiques" aux bouledogues français
Nous parlerons ici de ce qui s'appelle communément la luxation de la glande de Harder, mais le terme exact est le prolapsus de la glande nictitante.

Il arrive que cette glande située dans le coin interne de l'oeil se luxe (donc se retrouve visible) et éventuellement s'irrite un peu à l'air libre. Si cela n'arrive pas fréquemment il est aisé de replacer cette glande à sa place en tirant doucement la paupière inférieure vers le haut pour recouvrir la glande et masser cette partie vers le bas et le coin de l'oeil doucement.
Si la glande est irritée par un trop long moment à l'air libre, il faut parfois rendre visite au vétérinaire qui vous conseillera un collyre pour la dégonfler un peu.
Il arrive parfois que la glande ressorte trop régulièrement et finisse par ne plus se remettre en place, il faut alors intervenir de manière chirurgicale pour enfouir la glande (et non pas la retirer comme cela se faisait autrefois)
Attention la tête d'un chiot n'étant pas terminée il faut toujours attendre la fin de croissance pour savoir si réellement l'opération est indispensable.

Pathologies "spécifiques" aux bouledogues français
Tout d'abord il faut savoir que le Bouledogue Français comme d'autres races telles que le Basset Hound, Teckel, Bulldog etc.. sont des races dites chondrodystrophiques. Cela conduit à une anomalie de l'ossification et aux raccourcissement voir incurvations des membres et un vieillissement prématuré des cartilages.
Sans cette particularité la race ne serait pas ce qu'elle est.
A cause de cela le dos du bouledogue est plus fragile que d'autres races, ce qui ne veut pas dire que votre chien aura forcement des problèmes à ce niveau, mais il faudra éviter de rechercher l'hyper type (chez qui le problème peut être s'accentuer).
Pour protéger votre chien, vous pourrez lui faire pratiquer régulièrement un exercice non violent (pour tonifier son dos), lui éviter les chocs répétitifs que sont les descentes d'escaliers, de chaises, canapés, lits, voitures etc...
Si votre chien semble souffrir du dos la plupart du temps une simple injection d'anti-inflammatoires et beaucoup de repos seront suffisant, cependant si il y a une véritable paralysie on utilisera probablement la méthode chirurgicale et plus elle sera précoce moins la moelle sera lésée.
La mésothérapie peut être également utilisée en fonction du stade de gravité de la hernie.

Pathologies "spécifiques" aux bouledogues français
La luxation de rotule est un problème qui concerne le bouledogue mais aussi d'autres races, évidemment on n'a pas forcément recours à l'opération en fait c'est en fonction du degré de gravité, on parle de "stade".
Stade 1 : Boiterie peu fréquente, sans déformation osseuse, la rotule se remet d'elle même en place.
Stade 2 : La crête du tibia commence à être usée, la mise en place est plus difficile et c'est plus douloureux pour le chien.
Stade 3 : La boiterie est constante et c'est très douloureux pour le chien, l'articulation se déforme.

La mésothérapie apporte de très bons résultats et permet même d'éviter les opérations, à partir du stade 3 l'opération devient nécessaire.
La luxation peut être congénitale (c'est à dire transmise par ses ancêtres) ou bien accidentelle (lors d'un jeux par exemple on entend un "crac" et le chien tient sa patte alors vers l'arrière comme pour s'étirer).

Rédigé par Pelisse L'Empreinte de Cabal | Commentaires (0)